trouver travail japon comment

Le Japon est aujourd’hui l’une des destinations les plus prisées des expatriés, notamment des Français. Mais trouver un stage ou un emploi au Japon n’est pas chose aisée. Pour cela, il faut maîtriser la langue japonaise afin de pouvoir s’exprimer et se faire comprendre.

Cela vaut aussi bien pour les entreprises étrangères employant des Japonais que pour les entreprises locales. Avant d’envisager de déménager au Japon, vous devez réfléchir attentivement à votre projet professionnel. Dans cet article, nous vous indiquons toutes les démarches à suivre pour trouver un emploi au Japon.

Quelles sont les bonnes raisons de travailler au Japon ?

Travailler au Japon est un formidable tremplin pour votre carrière. Ce pays du soleil levant est l’une des destinations les plus dépaysantes pour s’expatrier. Il possède une culture de travail totalement différente de celle de la France. Si vous avez une expérience professionnelle réussie au Japon, cela prouvera que vous avez une grande capacité d’adaptation. Respect d’autrui, esprit d’ouverture et propreté sont des qualités partagées par la majorité des Japonais.

Ils ont appris à vivre en communauté et à se respecter dans un pays dont la densité est forte, à savoir 1500 habitants au km². Ils n’hésiteront donc pas à vous aider si vous leur demandez de l’aide. Vous pouvez également découvrir ce pays avec tranquillité et vous sentir en sécurité, car les vols et les agressions sont très rares au Japon. Il regorge aussi de paysages époustouflants aussi différents les uns des autres. Bord de mer atypique, forêt envoûtante, chaînes de montagne … Le Japon a de quoi vous ravir.

Une autre raison de partir travailler dans ce pays est de découvrir sa gastronomie. Au-delà du plat typique, à savoir le ramen ou les sushis traditionnels, tous les plats nippons ont des saveurs bien particulières qui raviront à coup sûr vos papilles. Vivre au Japon vous permet également de maîtriser rapidement la langue japonaise et enrichir vos compétences, surtout si vous suivez une formation japonais cpf.

Vous ne risquez pas non plus de vous perdre, car les Japonais essaieront toujours de vous guider et de vous accompagner de la manière la plus compréhensible possible. Comme expliqué plus haut, ils sont très respectueux et encore plus lorsqu’il s’agit de protéger l’environnement. Les lieux publics sont très propres et agréables à vivre.

Où que vous alliez, vous vous sentirez bien partout (transport en commun, hôpital, etc.). La pratique des arts (chant, danse, musique, arts martiaux, arts plastiques, etc.) est aussi une raison ultime de travailler au Japon. Même si vous n’êtes pas amateur d’art, vous pourrez toujours apprécier les spectacles.

Quels sont les prérequis pour obtenir un visa de travail pour le Japon ?

Pour pouvoir travailler au Japon, un visa de travail est requis. Pour l’obtenir, vous devrez avoir un contrat de travail avec une entreprise qui parrainera votre visa. C’est lui qui entamera, en effet, le processus d’obtention de votre visa. Pour ce faire, il doit d’abord demander un certificat d’éligibilité (CoE) auprès du Bureau régional de l’Immigration.

Ce document sera obtenu au bout de 2 à 3 mois et vous permettra d’obtenir votre visa de travail quelques jours après avoir déposé votre dossier au consulat du Japon. Il faut donc compter environ trois mois avant l’acquisition de votre visa de travail. Pour obtenir le certificat, vous devez fournir les documents suivants :

  • un formulaire de demande rempli
  • une enveloppe de retour avec un timbre de 392 yens
  • une photographie de 4 cm x 3 cm
  • une lettre de garantie
  • toutes les pièces justificatives qui prouvent que vous êtes autorisé à entrer au Japon.

Si vous demandez un visa de travail pour des compétences spécifiques, vous devrez également y joindre un formulaire de calcul de points qui permettra d’évaluer les candidats sur la base de leurs compétences. L’employeur devra aussi préparer pour la procédure de demande de visa certains documents : lettre d’invitation, lettre de garantie, liste des demandeurs de visa, informations sur l’organisation, itinéraire au Japon, etc.

Ces documents seront remis au consulat ou à l’ambassade locale qui décidera de délivrer un visa ou non après une étude de votre dossier de demande. Une fois que vous avez obtenu votre visa, vous avez trois mois pour vous installer au Japon. À votre arrivée dans le pays, vous devez obtenir un permis de séjour que vous devez toujours avoir sur vous.

La police japonaise peut en effet vous le demander à tout moment. Cependant, un défaut de présentation constitue une violation de la loi au Japon. Vous devez donc toujours mettre à jour les informations qui figurent sur votre carte de séjour.

Quels visas pour travailler au Japon ?

Avec un simple passeport, un visa touristique de 90 jours est le seul visa qu’un étranger peut obtenir pour se rendre au Japon. Pour y travailler ou effectuer un stage rémunéré, certains visas spécifiques sont, toutefois, requis. Parmi eux, il y a le « visa de travail ». Celui-ci regroupe plusieurs visas qui s’adapteront à votre situation (Skilled Labor, Specialist in Humanities,…).

Il est destiné aux salariés parrainés par une entreprise qui a décidé de les embaucher. Il est alors impossible de l’obtenir sans l’aide de votre employeur. Le « visa vacance-travail » permet aussi de travailler au Japon pour une durée limitée à un an. Il est accessible aux personnes âgées de 18 à 30 ans.

Le « visa dépendant » et le « visa étudiant » vous permettent également d’exercer une activité rémunérée dans la limite de 28 heures par semaine, sous réserve d’obtenir une dispense auprès du Bureau de l’Immigration. Le visa dépendant est adjugé au conjoint marié d’une personne tenue de travailler au Japon, tandis que le visa étudiant est parrainé par une université ou une école de langue.

Attention, ce type de visa n’autorise aucun stage rémunéré ou d’activité professionnelle, mais uniquement des stages non rémunérés de moins de 3 mois. Si vous souhaitez exercer en parallèle une activité salariée, vous devez demander une autorisation complémentaire auprès du bureau de l’immigration.

visas_travailler_japon

Quelles sont les méthodes de recherche d’emploi pour travailler au Japon ?

Si vous souhaitez trouver un emploi au Japon, de nombreuses méthodes s’offrent à vous. Vous pouvez, par exemple, consulter des sites ou des plateformes spécialisées dans la recherche d’emploi. Vous pourrez y trouver chaque jour de nombreuses offres correspondant à vos compétences. Il existe même des sites spécialement dédiés aux expatriés français qui désirent s’installer au Japon.

Les réseaux sociaux professionnels peuvent également ouvrir la porte à plusieurs opportunités d’emploi. Vous pourrez certainement y rencontrer d’autres travailleurs déjà installés dans le pays avec qui vous pourrez créer dans un premier temps des liens virtuels. Pour entamer une carrière professionnelle au Japon, rien de tel que les conseils de salariés qui font déjà partie de l’univers japonais.

De nombreuses entreprises trouvent aussi bon nombre de leurs employés auprès des cabinets de recrutement japonais. Ces derniers proposent, non seulement des candidats locaux, mais également des candidats expatriés. Si vous souhaitez alors obtenir un emploi par ce biais, il est conseillé de vous inscrire auprès de ces agences.

Si vous parlez couramment le japonais, vous pouvez également utiliser la presse locale pour trouver des offres d’emploi. Enfin, rejoindre une association socio-culturelle comme l’AFJ (Association des Français du Japon) est aussi un excellent moyen de trouver du travail au pays du soleil levant. Elle aide particulièrement les expatriés qui viennent d’arriver au Japon.

Quelques conseils pratiques pour faciliter votre recherche d’emploi au Japon

Pour faciliter votre recherche d’emploi au Japon, il y a quelques points importants à considérer. Tout d’abord, vous devez mettre votre CV (Curriculum Vitae) aux normes japonaises. Le CV japonais est complètement différent du CV français. Il est rédigé sur un modèle standard de 4 pages que vous pouvez trouver dans les papeteries.

Vous devrez y mettre une photo et les informations suivantes : adresse, état civil, études et formations, expériences professionnelles et loisirs. Attention, il ne faut pas faire passer votre CV par une traduction, car cela risquerait de décevoir le recruteur. Se faire un réseau professionnel constitue aussi un formidable coup de pouce pour trouver facilement du travail au Japon, surtout si vous ne parlez pas très bien le japonais.

Ici, l’objectif est de se faire connaître, de s’informer sur l’actualité japonaise et de rencontrer de nouvelles personnes qui pourront faciliter votre recherche. Les habitants du pays fondent, en effet, toute relation professionnelle sur la confiance. Vous risquerez alors de ne rien obtenir si vous n’avez pas leur confiance.

Pour gagner la confiance du recruteur, vous devrez lui montrer que vous êtes en mesure de vous adapter facilement à un monde culturel différent du vôtre. Pour cela, il est recommandé de mettre en avant toutes vos expériences à l’étranger. Cependant, même s’il est parfois tentant de s’immerger totalement dans un univers japonais, il est conseillé de rester toujours visible auprès de la communauté francophone.

Exercez-vous et gagnez en confiance avec Clic Campus !

Avant d’envisager de vous installer au pays du soleil levant, vous devez savoir que le marché du travail local reste à la fois difficile d’accès et conservateur pour les étrangers. Si vous souhaitez construire un projet professionnel à long terme ou rejoindre une entreprise japonaise, il convient de vous investir dans l’apprentissage de la langue japonaise.

Même si vous n’avez pas un niveau professionnel, apprendre le japonais dans un centre de formation sera toujours bien accueilli par la population locale. Clic Campus propose plusieurs parcours de formation pour passer une certification linguistique. À travers l’apprentissage du japonais, nous vous proposons des cours qui vous familiariseront avec la civilisation et la culture du pays.

Grâce à notre pré-test d’évaluation en ligne, vous pouvez évaluer votre niveau et faire le point sur vos compétences. En fonction de votre résultat, nous pouvons ensuite vous proposer des cours ultra-personnalisés et sur-mesure qui vous correspondent le mieux.

Au programme, vous aurez accès à des fiches de révision de grammaire et de vocabulaire, des exercices types avec corrigés et des statistiques pour mesurer vos points faibles et vos points forts. Sur Clic Campus, vous pourrez également utiliser votre compte CPF pour financer votre formation.

Partagez ce bon plan avec vos amis !

formations langues étrangères CPF

Apprenez le japonais avec un formateur professionnel et certifié. 🇯🇵

  • Des cours particuliers en visioconférence avec un professeur dédié.

  • Un accès illimité à une plateforme e-learning moderne et adaptative (niveau, métier…).
  • Un programme adapté à votre profil et à vos disponibilités créé par votre professeur.
  • Composez une formation 100% sur-mesure avec un large choix de modalités pédagogiques.

  • Un coach pédagogique dédié, joignable 6j/7 pour vous conseiller et répondre à vos questions.

c’est le taux de satisfaction moyen de nos stagiaires.

Note formations Clic Campus 4.8

des stagiaires recommandent nos formations.

Pourquoi se former avec Clic Campus ?

Pourquoi se former avec Clic Campus ?

blended learning 1

COURS PARTICULIERS
+ E-LEARNING